Du Quotidien

#8 Mon année off – plus tout à fait OFF

Dans quelques semaines, cela fera déjà 1 an que j’ai choisi de prendre une pause professionnelle. Au début, cela devait être une véritable année Off pour me recentrer et me ressourcer. Et puis, au final, j’ai opté pour une reprise en douceur, me permettant d’aborder le retour à temps plein avec …. Sérénité !

Le temps partiel … une bonne alternative pour essayer

Le temps partiel ne doit pas toujours être vu comme quelque chose de subit. A plusieurs reprises, quand je dis que je travaille à temps partiel, on me regarde avec des grands yeux écarquillés comme si c’était difficile. Dans mon cas, c’est assumé et vécu de la meilleure manière qu’il soit.

Bien sur, si vous pouvez vous en contenter, surtout financièrement, alors le temps partiel peut-être un excellent moyen pour faire le point.

  • De votre côté, vous pouvez vous faire un avis sur le métier, savoir si c’est vraiment ce que vous voulez faire et conserver du temps libre pour autre chose ou réfléchir
  • Du côté de l’entreprise, c’est le moment aussi de faire le point avec l’employé et valider le profil

Dans quelques cas, la situation peut déboucher sur un temps plein, voire même un CDI. C’est d’ailleurs ce que j’ai connu quand j’étais en contrat étudiant 10h chez Decathlon. J’ai pu décrocher un poste de responsable de rayon à la fin de mes études.

Par conséquent, commencer avec un temps partiel, quand on sort d’une grande période intense est une bonne alternative.

Une année en 2 temps pour souffler et garder un pied à terre

En toute franchise, j’avais besoin de souffler, de faire le point, de chercher au plus profond de moi ce qui m’animait. Car je n’avais pas pris le temps de le faire tout au long de mon cursus ni même dans ma carrière. Il faut dire que l’école, en France, ne favorise pas forcément cette démarche. Les apports sont énormément théoriques et il est difficile de se faire vraiment un avis sur un métier ou alors de développer certaines capacités.

Aussi, j’ai été vraiment conquise par ce tout nouveau concept d’école démocratique que j’ai pu découvrir lors du Tedx Salon à Rennes en novembre 2019.

Cette période a donc été pour moi une opportunité énorme pour faire le point et me mettre dans les meilleurs conditions possibles pour le faire. Les questions étaient claires : C’est quoi ton rêve? Qu’est-ce qui t’anime? Te fait vibrer? Mais aussi, c’est quoi l’angoisse?

Il était impensable pour moi de retourner dans un schéma classique de ce que j’avais déjà fait.

De tous ces questionnements, j’en ai ressorti quelques lignes que voici :

  • Etre au service des autres sans pour autant être dans les métiers du social (car sur empathie qui me boufferait trop)
  • Intervenir en public (J’ai toujour aimé parler en public
  • Transmettre (ce besoin de me sentir utile)
  • Combiner métier et passion (et si on parlait sport ?)
  • Etre en semi-autonomie : de la liberté mais du cadre
  • Trouver une certaine stabilité
Le parti-pris de la formation

Aussi, en parcourant les réseaux sociaux (c’est aussi tout l’utilité des réseaux sociaux aujourd’hui comme LinkedIn que j’utilise pas mal), je suis tombée sur une offre d’emploi partagée par quelqu’un de mon réseau. Une école de management du sport de Rennes (tiens dis-donc on parle de sport) recherchait des formateurs (tiens on parle de parler en public, de transmettre).

achievement activity adolescent arms
Photo de Tirachard Kumtanom sur Pexels.com

Au début, c’est la non-confiance qui s’est emparée de moi : je n’ai pas d’expériences, je ne suis pas prof ! Mais en fait, je suis passionnée, j’ai un solide bagage professionnel et j’ai envie !

Alors j’y vais ! Je postule, je passe les entretiens, je suis prise !

Mon année off se transforme en une année semi-off ! J’obtiens un volume d’heures de formation intéressant pour bien débuter et ne pas trop couler d’entrée de jeu !

Aujourd’hui, j’ai rencontré un peu plus de 10 promotions sur des modules divers et variés en lien avec mon expérience professionnelle. J’ai appris énormément de choses pendant toute la phase de préparation des cours et des modules. Et au quotidien, j’apprends aussi énormément de chaque élève avec qui j’échange.

Je suis plus que ravie d’avoir pris ce chemin et je ne peux que vous encourager à vous dépasser dans ce genre de réflexion car la satisfaction est immense !!!!!

Pari réussi !

 

1 réflexion au sujet de “#8 Mon année off – plus tout à fait OFF”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s