#7 Mon Année off – Amorcer sa Reconversion

Quand on décide de quitter son travail car ce dernier ne nous correspond plus, on peut envisager plusieurs pistes. Soit ce travail ne nous va plus car les éléments qui l’encadrent ne nous correspondent pas (le lieu, l’entreprise…), soit c’est le job en lui même avec lequel on est plus en phase. Dans ce cas, on peut parler de reconversion. Ce mot fait peur car il peut impliquer un changement non négligeable mais pris dans le bon sens, il est salvateur.

La reconversion n’est pas forcément totale

On entend souvent par reconversion une modification totale de son activité. On se dit qu’on va passer de cadre dans une grande entreprise à créatrice de bijoux. Ici, le domaine d’activité et l’activité change totalement. Le choc est franc. L’enjeu aussi.

Quand on se pose face à ce genre de reconversion, on est amené à se demander comment c’est possible et surtout combien ça peut bien coûter. Le plus souvent, le prix à payer de la reconversion est un frein puissant à s’y lancer car il implique souvent de se former à d’autres métiers.

Cependant, il ne faut pas voir la reconversion à tous les coups comme quelque chose de « violent ». Reconversion a pour définition « adaptation de conditions nouvelles ». Vous pouvez très bien vous reconvertir en conservant vos compétences et votre domaine d’activité mais en l’appliquant dans un autre secteur.

pexels-photo-2681319.jpeg

Photo de Ivan Bertolazzi sur Pexels.com

Pour ma part, je suis dans une phase de reconversion dans laquelle j’applique des compétences que j’ai acquises au cours de ma jeune carrière et que j’ai conservées. Ma reconversion ne s’effectue pas forcément dans l’acquisition de nouvelles compétences mais plutôt dans un changement de cadre.

Le poids financier dans la reconversion comme peur

Qui dit changement dit potentiellement modification des conditions salariales et/ou financières. Quand on monte sa propre boîte par exemple, on peut rentrer dans une modification, surtout au départ, du rapport à la sécurité financière.

Souvent, j’ai pu lire, je veux me reconvertir mais combien ça  va me coûter?

Ne nous mentons pas, mais dans un projet de reconversion, il faut budgéter.

Avez-vous besoin de formation pour varier vos compétences? Quel est l’investissement de départ pour démarrer une activité d’entrepreneur? Quelle est la perte vs le gain que va engendrer ce changement ?

Et cela peut faire peur. Je l’entends, je suis passée par là. Cependant, quand c’est bien pensé et pesé, en consensus avec ses proches, on peut trouver une solution optimale. On peut aussi y aller étape par étape pour que ce soit moins bouleversant.

img_20190903_1745096650666133156626273.jpg

Je trouve que le rapport à l’argent peut changer compte tenu de son bien-être et son épanouissement. Quand j’étais frustrée au travail, je portais beaucoup d’importance aux finances et à l’argent. Normal, nous n’avons pas envie d’aller au travail à reculons pour en plus, y gagner des clopinettes comme on dit. Il fallait combler les maux du travail en dépensant.

A contrario, quand on est bien dans sa tête et motivé, à salaire juste, on peut porter beaucoup moins d’importance à combien on gagne. C’est un processus un peu psychique en quelque sorte. Et c’est prouvé.

Amorcer la reconversion

Pour lancer sa reconversion, il faut déjà avoir l’envie forte de vouloir changer. Et puis le courage avec et enfin, agir avec méthodologie.

  1. Faire le point sur ses expériences personnelles et professionnelles
  2. Faire le point sur ses rêves et ses plaisirs. Qu’avez-vous envie de faire, de réaliser?
  3. Déduire des compétences de ses expériences
  4. Jauger ses compétences sur plusieurs échelles : maîtrise et plaisir

Vous pouvez très bien être compétent dans un domaine mais ne prendre aucun plaisir à exercer cette compétence. A contrario, vous avez peu pratiqué une compétence mais cela vous passionne. Vous allez donc mettre l’accent sur le développement de cette compétence.

img_20190826_1535456952097267513900180.jpg

Selon une étude réalisée par l’Institut opinion way, 88% des sondés sont prêts à se former et se reconvertir dans une secteur qui recrute. 60% ont déjà changé de voie.

La reconversion a tendance à se démocratiser et va s’accentuer avec les nouvelles générations qui sont plus volatiles.

Pour ma part, je suis typiquement dans le cas où exercer le métier de responsable marketing ne me correspondait plus à un instant t, dans un certain contexte d’entreprise. J’avais besoin de retourner à des valeurs plus humaines et moins trompeuses (le marketing mal pensé à outrance peut parfois vous faire penser qu’on est dans la manipulation). Pour autant, j’ai des compétences et j’aime les employer. C’est notamment ce que je fais avec le blog.

Ma reconversion dans l’enseignement a donc été totalement en adéquation avec mes aspirations puisque aujourd’hui je peux transmettre mon savoir à d’autres personnes qui en feront très bon usage, je l’espère, dans leur carrière respective.

On estime qu’un Français change de métier en moyenne 4,5 fois au cours de sa vie professionnelle.

N’ayez plus peur, lancez-vous !

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s