La parité homme/femme au travail

Ce jeudi 23 mai, j’assistais à une belle journée organisée par ESTIMNumérique sur Rennes avec pour thématique principale la mixité au travail et le RSE au sein des entreprises. Plusieurs intervenants, féminins et masculins y ont exposé leur visions et avancées en terme de mixité (terme que je trouve mal approprié si on veut parler de l’égalité homme/femme) dans leurs entreprises ou associations. Retour sur un sujet en vogue et très sensible.

Cet article n’a pas pour but de vous dresser les grands lignes de ce thème mais plutôt de vous faire un retour sur mon expérience personnelle après presque 10 ans d’activité et diverses entreprises. Me suis-je sentie lésée comparée aux hommes?

Les salaires

Il est vrai qu’il est difficile d’avoir un recul sur le sujet puisque le salaire n’est pas le sujet de conversation favori en général. Même si je n’ai aucun problème avec ça pour en parler, quand tu rencontres un collègue ce n’est pas la première question que tu poses.

J’ai travaillé dans divers profils d’entreprises, du grand groupe à la petite PME, et je dois dire que je n’ai pas sentie d’inégalité au niveau du salaire par le sexe.

Par contre, d’autres critères rentraient clairement en ligne de mire comme le diplôme. Souvent le niveau d’étude détermine un coefficient pour justifier un niveau de salaire minimum. C’est à dire qu’à compétences égales, développées au fur et à mesure de la carrière par exemple, le niveau de diplôme peut prédominer dans la détermination de la rémunération. Ce que je trouve parfois dommage pour les personnes qui n’ont peut-être pas un master qui se sont déchirées par la suite pour obtenir de solides compétences.

En tout cas, à poste égal et diplôme égal, je ne pense pas avoir rencontré de discrimination au salaire. Ou alors, si c’était le cas, j’en serais bien étonnée.

Prise de poste à responsabilité

J’ai toujours eu des postes de manager ou de cadres. Et la question de la parité hommes et femmes je l’ai vu de deux manières différentes :

  • Dans le commerce nous étions globalement à du 5 pour 15 dans l’équipe encadrante soit 1/3 de profil masculin. Et sur la région Bretagne, j’ai connu 1 seule directrice de magasin.
  • Dans la PME dans laquelle j’ai travaillé, nous étions encore dans un autre cas de figure puisque c’est plutôt l’activité qui déterminait le profil de manager. Dans les ateliers, 100% des managers cadres étaient des hommes et dans les bureaux, le pourcentage penchait fortement pour les femmes. Par contre, au codir, majorité d’hommes.

Globalement, j’ai toujours été managé par des hommes. Cela est un constat. Mais pour autant, j’ai managé plus de femmes que d’hommes. Dans les postes typiques de la relation client, nous peinions à trouver des profils masculin.

cover-r4x3w1000-5c18a563c3ea4-50-50

A contrario, et c’est ce qui ressortait dans l’événement, des activités comme le transport peinent à attirer et recruter des femmes. C’est pour cette raison que les entreprises s’adaptent aux nouvelles contraintes des femmes en proposant plus de flexibilité au travail.

Prise en compte de la maternité et d’un nouveau statut

En tant que manager, j’ai été confrontée, surtout dans mon dernier job à la gestion des grossesses. Cela a toujours été pour moi une super nouvelle.

J’ai toujours essayé au maximum de limiter le stress dans leur quotidien, d’aménager leur espace temps et travail si besoin mais aussi d’être à l’écoute. Ce qui est important c’est la gestion de la grossesse dans la globalité jusqu’au retour de congé maternité. Je ne me suis jamais vu refuser un 80% par exemple en essayant de le faire valider au maximum par la hiérarchie.

Cependant, je maintiens et pense que c’est toujours plus compliqué sur des postes à responsabilité. Et c’est là que je vais commencer à faire grincer des dents pour aborder un sujet beaucoup délicat qui est la gestion de la maternité chez les cadres.

Quand j’ai su que j’étais enceinte, j’ai de suite également pensé à la gestion de mes dossiers et de mon boulot au cours de ma grossesse avec pour seule but : assurer le coup au départ en congé. J’ai donc assuré une passation de dossier après avoir anticipé mon remplacement. Pas simple et hyper stressant.

Quand je suis partie pour 6 mois de congés et que je suis revenue, mes aspirations n’étaient plus les mêmes : pas envie d’être en déplacement et beaucoup moins flexible dans mes horaires de travail. Et je l’ai assumé.

Quand vous êtes dans une boîte qui commence à avoir une envergure internationale, ça fait grincer des dents.

Forum.jpg

Mais c’est une réalité. Il est toujours plus difficile pour une femme de concilier ses aspirations professionnelles avec son statut de jeune maman et maman tout court. Il y a deux notions à mettre en avant, la première étant ce que vous pouvez et voulez accepter après votre maternité et la deuxième appartient à l’entreprise. Est-ce ce que l’entreprise met des choses en place pour vous accompagner dans ce changement et continuer à vous faire grandir dans votre carrière ?

Ou alors, est ce que c’est vous qui avez revu vos ambitions ?

Est ce que l’un a entraîné l’autre ?

Dans tous les cas, tous les partis doivent s’accorder sur une ligne de conduite c’est pourquoi l’entretien de retour après cette longue absence me semble être une obligation.

En conclusion

Les mœurs évoluent énormément. J’ai reçu de nombreux témoignages très positifs et encourageants face à des actions d’entreprises justes et égalitaires, même en cas de maternité.

Hélas, j’ai aussi reçu d’autres témoignages tout à fait inacceptableS face à des entreprises qui géraient n’importe comment les retours des bons éléments, jeunes mamans, dans l’entreprise. Et j’en fais partie. Tu as toujours fait ton boulot, à fond, et quand tu reviens c’est comme ci tout ça n’avait jamais existé. Ton entretien annuel fait mal, tu es pris dans un étau entre ta gestion familiale et professionnelle car l’entreprise n’est pas hyper souple et tu finis au placard ou gentiment sous occupé, ce qui est juste horrible.

Continuons de féliciter les entreprises qui œuvrent chaque jour pour que nous soyons égales et continuons de nous battre face à celles qui n’ont pas encore compris que la maternité de nous rend pas moins compétente ou moins efficace.

Comment vous situez vous dans tout ça ?


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s