# Suis-je une mauvaise mère (SMM)?

J’aime aborder avec sincérité tous les sujets de la vie courante auxquels je suis confrontée. Récemment, vous avez été nombreux à consulter ma saga sur #Mon année Off, saga que je vais continuer à alimenter bien entendu. Pour poursuivre dans cette dynamique, j’ai envie de vous raconter de nouvelles histoires autour de la thématique sensible de la vision de la mère parfaite.

Je pense me positionner dans la catégorie des mères un peu « légères ». Quand je lis des posts ou des articles sur la maternité et la vie de maman, je me dis que je suis quand même assez déconnectée. Et je trouve aussi que l’on est hyper stricte les unes entre les autres. Je me suis donc posée la question de savoir si j’étais une bonne mère ou non et en voyant Clarysse je me dis que ça va, je ne m’en sors pas trop mal. Elle semble épanouie et équilibrée et c’est l’essentiel.

L’héritage maternel

Je pense que notre attitude de maman peut être influencée par ce qu’on a vécu en tant qu’enfant avec nos parents. A ce moment-là, deux comportements peuvent naître. Vous voudrez faire comme vos parents, ou pas. Je pense vraiment au plus profond de moi qu’on est forcément influencé.

J’ai été élevée dans une famille nombreuse avec 3 frères et sœurs qui ont aujourd’hui entre 20 et 34 ans. On a donc beaucoup d’écart pour certains d’entre nous (14 ans pour mon frère et ma petite sœur). Cela signifie qu’à un moment donné dans sa vie, ma mère a eu à faire à tous les cas de figures : l’adolescence, l’entrée à l’école, la naissance … Le tout en mode solo. Je vous laisse imaginer les questions que ma mère devait se poser … ou pas. Autant vous dire qu’elle ne s’est pas pris la tête sur le cododo ou pas. Pour vous dire, j’ai souvenir d’avoir partagé ma chambre avec ma sœur quand elle était tout bébé. Mon premier frère était hyperactif … Bref, je vous passe les détails.

Elle a fait tout ce qu’elle a pu, avec son instinct et ses moyens. Mais si je devais écrire cette histoire, les codes d’aujourd’hui me regarderaient avec des gros yeux.

Aujourd’hui, nous sommes 4 adultes très épanouis et en bonne santé. On est hyper soudés. En tout cas, l’héritage que nous a laissé notre mère en matière d’éducation et de manière de faire est génial.

Crédit photo : Elsa Roussillat
Vivre avec notre temps et les mœurs

Il est difficile d’établir une image de la mère parfaite puisque tout dépend du temps, de la culture et des mœurs. Notre manière d’éduquer et de grandir avec nos enfants en France n’est pas la même qu’en Allemagne par exemple. Tout comme, nous n’avons pas les mêmes problématiques qu’avaient nos parents ou nos grands parents. Les technologies n’étaient pas les mêmes et pour autant je pense qu’on a tous quand même bien évolué.

A chaque enfant, un cas de figure

Il est bien sûr possible d’établir des vérités ou des processus à respecter en matière d’éducation. Cependant, tout est toujours à nuancer selon les besoins et l’évolution de l’enfant. Par exemple, on va établir une grille de volume de lait à donner à un enfant mais le volume consommé ne sera pas la même que votre enfant fasse 4 ou 6 kg. Et les bébés ne font pas le même poids au même âge.

En conséquence, ce qui est valable pour moi, ne l’est pas pour une autre personne. Il est donc extrêmement difficile de juger.

Aussi, votre situation n’est pas celle des autres. Que vous soyez seule, en couple, que vous ayez décidé d’allaiter ou pas, que vous habitiez en ville ou à la campagne etc …

Au final, ce qui compte c’est la santé et l’épanouissement de nos enfants non?

IMG_2758

Nos attitudes entre femmes

Nous sommes toutes différentes, avec nos histoires, nos émotions et nos convictions. Entre bienveillance, conseil ou encore lynchage, le sujet de la gestion de sa maternité et la manière dont on élève nos enfants est très très sensible.

Mon opinion est qu’on peut donner son avis si on nous ne le demande et qu’en retour on doit accepter aussi les critiques si on a demandé de l’aide. Personnellement, j’assume tout ce que je fais avec ma fille et je ne vais pas me cacher derrière des excuses. Je ne suis pas parfaite et j’en suis fière !

Bienvenue dans cette saga

Cette saga a donc pour vocation à dédramatiser les choses en matière de bonnes pratiques. Je pense que certaines mamans se sentent nulles tellement d’autres, ou les mêmes les pédiatres ont tendance à toujours nous reprendre sur notre manière de faire.

Il faut arrêter de se sentir coupable ! Mais les gens et la société ne nous aident pas à ne pas l’être !

Il faut lui donner plus à manger, elle est bien trop petite pour faire du running poussette avec toi, ton porte bébé n’est pas physio, quoi ton enfant regarde la télé. Voici quelques exemple auxquels j’ai été confrontée et auxquels j’ai répondu avec franchise et parfois avec énervement.

Mais après tout, je n’ai jamais dit que je détenais la vérité. Et ma Clarysse va très bien.

Alors, toi aussi tu rejoins ma team des mères imparfaites?

 

 

 

 

 


2 réflexions sur “# Suis-je une mauvaise mère (SMM)?

Répondre à Mathilde Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s