#4 Mon année Off – Mes sources de revenus

J’ai reçu pas mal de témoignages de femmes qui sont dans la même situation que moi ou qui n’en peuvent plus mais qui ne peuvent pas sauter le pas car financièrement c’est impossible. J’ai toujours pris mes décisions selon l’argent alors croyez-moi, choisir de ne plus bosser n’a pas été la décision la plus simple à prendre. Alors comment cela a été possible?

Bien négocier son départ si c’est possible

Si vous voulez quitter votre job, vous allez devoir vous poser et présenter toutes les éventualités.

La démission : ne donne aucun droit à des indemnités et allocation chômage. Sauf cas très particulier. Cette option doit donc être prise si vous savez que derrière vous êtes soutenue financièrement ou que vous avez des économies pour tenir un certain temps. Autant vous dire que c’est une situation plutôt difficile.

La rupture conventionnelle : donne droit aux allocations chômage. Vous pouvez en faire la demande à votre employeur mais ce n’est pas coutume des entreprises de l’accepter. Par contre ne vous mettez pas en tête que votre employeur va forcément refuser. Essayez de tâter le terrain.

design desk display eyewear

Photo de energepic.com sur Pexels.com

Le licenciement pour faute grave : un abandon de poste rester une faute grave mais ce genre de licenciement vous donne droit au chômage. Le seul souci c’est qu’un abandon de poste prive de revenus tout le temps de la procédure.

La rupture de la période d’essai : elle doit être à l’initiative de l’employeur. Cependant, soyez très vigilant sur les ruptures de période d’essai, notamment si vous avez démissionné de votre précédent travail pour un nouveau travail. J’étais dans ce cas de figure et il y a beaucoup de clauses à étudier pour prétendre aux allocations chômage. Pour tout vous dire, j’ai essuyé un refus de droits au début car j’avais eu une coupure de 2 jours entre mes deux contrats. C’est du cas par cas mais n’hésitez pas à aller en agence directement avant de prendre une décision.

Le congé parental : Il est possible de prendre un congé parental après la naissance d’un enfant sous certaines conditions à étudier bien en amont. Pendant ce temps, le contrat de travail est suspendu et il est possible de toucher la Prepare mais c’est très peu élevé, moins de 400€.

Revoir son niveau de vie

Quitter son emploi est tout sauf une promotion à proprement parlé. Si on regarde de prêt, vous avez beaucoup à gagner mais aussi beaucoup à perdre. Voici toutes les choses auxquelles vous devez être préparé :

  • Perte de revenus : au chômage, selon votre revenu initial, vous aurez une perte de revenus par rapport à votre salaire
  • Perte de certains avantages comme la mutuelle d’entreprise : c’est un avantage non négligeable. Par exemple, dans mon ancienne boîte j’avais une mutuelle d’entreprise que je payais sans supplément pour avoir mon enfant et mon conjoint avec moi. là, je vais souscrire à une nouvelle mutuelle qui va me coûter plus cher.
  • Perte d’avantages divers : tickets restaurant, abondement, frais d’essence etc peuvent être des avantages perdus

En parallèle, d’autres droits ne vont pas forcément s’ouvrir, surtout si votre conjoint gagne correctement sa vie. Vous ne pourrez pas prétendre à la CMU par exemple ou à d’autres aides de la CAF.

Il faut donc être bien préparé à se dire que le niveau de vie peut potentiellement changer.

A contrario, on peut économiser
black point and shot camera near macbook pro

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Les frais de déplacements : frais non négligeables quand on connait le coût d’un plein d’essence aujourd’hui et le trajet maison-travail que l’on fait presque tous les jours. Idem, quand on ne travaille plus, on a potentiellement plus de temps donc moins de chance de prendre la voiture pour gagner du temps pour tout faire. C’est le moment, si vous le pouvez géographiquement, de marcher pour aller chercher du pain et d’éviter au maximum de sortir la voiture.

Les déjeuners : Pour ceux qui mangent sur leur lieu de travail et n’ont aucun avantage et aucun moyen de faire autrement que d’acheter à manger, avez-vous déjà fait le calcul de la somme que vous dépensez pour manger. Teddy est souvent entre deux employeurs ou deux missions et on a déjà fait le calcul. Partons du postulat où on dépense en moyenne 10€ par semaine et que l’on travaille entre 20 et 22 jours ouvrés par mois … faites la calcul c’est simple on arrive à 200€ en moyenne par mois juste pour le repas du midi. On ne se rend compte de cette dépense que quand on fait le calcul.

Les frais liés à l’exercice de sa fonction : Cela peut paraître surprenant mais par exemple, si vous travaillez en clientèle, on va surement exiger de vous que vous portiez une tenue conventionnelle. Pour les hommes, une chemise obligatoire tous les jours et une chemise que l’on change tous les jours alors il vaut mieux avoir un stock suffisant. Pire, certains magasins de prêt à porter exigent que les vendeurs portent leurs produits moyennement une maigre participation parfois.

je ne dis pas que quand vous ne travaillez pas, vous vivez nu :). Mais je reste persuadé que les dépenses liées aux vêtements peuvent être réduites.

Les frais de gardes ou de périscolaires : en présence d’enfant, le centre de coût frais de garde n’est pas négligeable. Vous faisiez garder votre enfant pour travailler. Comme décrit dans un de mes articles, vous n’êtes pas obligées de garder votre enfant à 100% avec vous si vous en avez les capacités financières. Par contre, vous pouvez revoir les horaires et le contrat pour gagner un peu d’argent.

Ajuster son taux à la source : Alors je n’ai pas encore tout capté sur le prélèvement à la source mais j’ai bien compris qu’on peut modifier son taux selon des critères bien précis. Si le montant du prélèvement est trop important, il est possible de faire une demande de modification sur impot.gouv.

Pour ma part, j’ai pu faire ouvrir des droits au chômage pendant deux ans. Au chômage, je perds 1/4 de mon salaire. Aussi, en revoyant surement les horaires de gardes et en ajustant certaines dépenses, je peux continuer à vivre. En parallèle, l’épargne est essentielle pour assurer les coups durs, au cas où et ou se faire des petits plaisir.

La chose la plus facile pour moi est que je ne suis pas dépensière, j’ai toujours dépensé avec un frein à main pas possible par peur de la suite. Donc je n’ai pas peur d’être touché par la frustration :).

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s