Bilan d’une pause sportive

Qu’elle soit volontaire ou non, la pause sportive modifie et change les habitudes de vie qu’on avait mis en place. Pour ma part, elle a été contrainte mais aussi volontaire. Besoin de repos et d’écouter mon corps, j’ai commencé par Tout stopper pendant deux mois avant de réintégrer, aujourd’hui, tout doucement. C’est encore plus violent que pendant ma grossesse puisque je suis restée active quasiment tout le temps.

C’est ramolo

L’acquisition du muscle est un travail de longue haleine qui, malheureusement, se perd très rapidement. Au bout de 2 mois, je ne peux que constater que j’ai perdu du muscle au travers de deux observations :

  • Le volume corporel : principalement au niveau des cuisses et du galbe des fesses mais aussi du dos et des épaules. Et quand on touche, c’est plus ramolo. Comme pendant la grossesse. Par contre, j’ai perdu beaucoup de cellulite !
  • Poids : mon poids a continué de baisser sans pour autant avoir des crises, j’en ai déduit que mon muscle c’était fait la malle. Il est sympa lui.

C’est comme ça, le corps est vivant. Je pense que le changement d’alimentation y est aussi pour quelque chose mais force est de constater qu’il va falloir se bouger les fesses !

Réduction de l’appétit

Globalement, l’arrêt du sport a aussi engendré une réduction de l’appétit.

Le contenu de mes assiettes et mon envie de manger est quelque peu amoindrie. Et c’est tout a fait normal puisque mon corps est beaucoup moins en besoin. Et ce qui est formidable, c’est qu’à la reprise, mon appétit s’est réenclenché tout naturellement pour me pousser même jusqu’à la fringale.

C’est fabuleux car ce serait quand même dommage d’avoir une double peine.

Augmentation de l’anxiété

A contrario, le sport m’aidait beaucoup à canaliser le stress et l’angoisse des journées. Autre informations non négligeables, quand on fait du sport, nous sommes rarement en train de penser à autre chose. On est donc potentiellement ailleurs.

D’un point de vue physique, il n’y a plus production d’endorphines liées au sport et donc cet état de zénitude que vous aviez après le sport peut disparaître. C’est normal si vous êtes donc à fleur de peau, moins patient voire même un peu déprimé.

Personnellement, je cogite beaucoup plus, c’est terrible ! Je ne peux que confirmer le fait que le sport est un moyen merveilleux pour évacuer toutes sortes d’émotions.

fbt

De l’énergie et du temps pour autre chose

D’une manière positive, l’arrêt du sport m’a amené aussi à un certain nombre de questionnement. Etais-je surmenée par le sport au point d’en être fatiguée? C’est possible. Avais-je négligé d’autre chose au profit du sport? C’est possible aussi.

Je dirais que pendant cette coupure, j’ai eu beaucoup plus de temps pour moi et surtout j’étais beaucoup moins stressée par le sport au final car j’avais pris un chemin sportif qui n’était pas celui que j’aurais du avoir à cette période de ma vie. Se mettre en stress un dimanche matin pour aller à une course, se forcer à aller à tel ou tel entrainement pour remplir une échéance, n’ont pas été de bonne augure face à mon état sur le moment.

Je pense qu’au final je me suis trop mis la pression pour faire au mieux et que j’ai pris le retour de bâton.

Cette pause est donc tombée à pic pour me rendre compte de tout ça.

Et chaque pause permet de corriger sa manière de faire quand on la trouve néfaste au bout d’un moment.

Mes objectifs à venir

Ma première préoccupation est de retrouver un corps solide et en bonne santé. J’ai donc pour simple objectif de remuscler tout ça et de reprendre du poids pour retrouver de l’énergie. Cela va commencer par des exercices de renforcement et musculation en poids de corps pour essayer d’intégrer au fur et à mesure un peu plus de charge.

smartcapture

En parallèle, le vélo reste une superbe activité pour récupérer en masse musculaire en bas du corps et faire travailler son cardio. La piscine viendra aussi en complément.

Concernant la course à pied, c’est toujours mon interrogation majeure. Je ne sais pas encore dans quelle mesure je vais pouvoir reprendre ni même continuer mais une chose est sûre, c’est fois-ci, ce sera en accord avec mon corps !


Une réflexion sur “Bilan d’une pause sportive

  1. Et ouai, moi je n’ai pas écouté mon corps et je le paie maintenant !
    En tout cas, bonne reprise et je ne suis pas inquiet pour toi, le mental est la et c’est bien là l’essentiel.
    A bientôt, sympa cet article.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s