Piste #1 : L’intestin poreux

Vous avez été nombreux à me questionner sur la situation du moment et ce qui se passait. Article très personnel qui n’a aucune vocation à faire pleurer dans les chaumières mais plutôt à vous donner envie de pousser des portes et à chercher les causes de vos maux si vous souffrez, vous aussi. N’ayez pas peur d’en parler et ayez envie d’aller mieux, ce n’est pas une fatalité.

Cela fait des mois voire même des années que je souffre de maux de ventre. Je fais partie de ces gens qui foncent et qui avancent, qui se couchent et se disent que demain ça ira mieux. Et ça va toujours mieux jusqu’au jour où ça déraille de nouveau. Dernièrement, ça a plus déraillé qu’autre chose. La principale cause : un intestin douloureux et des crises. Les conséquences : perte de poids importante et fatigue intense. Quand chaque effort te coûte, il est temps de comprendre !

Trouver le professionnel compétent

Avant de trouver des pistes, il a forcément fallu consulter à plusieurs reprises. Loin de moi l’idée de critiquer les médecins. Ils ne peuvent pas être partout et tout savoir. En général, on cherche une cause plutôt liée au stress, te mettre au repos et quand tu souffres de problèmes intestinaux, te prescrire une cure de probiotiques. Au début ça marchait et puis après, c’était pire avec.

Il m’a fallu plusieurs consultations et surtout faire constater ma perte de poids pour que je puisse avoir un courrier pour aller consulter un gastro-entérologue dont j’attends le rendez-vous qui aura lieu dans quelques semaines.

En parallèle, sous recommandation d’un ami, j’ai consulté une naturopathe. Ensemble, on a balayé le contenu de mon alimentation et tous les symptômes pour qu’elle en arrive à la conclusion que j’ai probablement l’intestin poreux.

person holding red hot compress

Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Mais alors ça veut dire quoi?

Sans rentrer dans des explications médicales poussées, l’intestin poreux c’est quand l’intestin se transforme en gruyère et qu’il est troué. En résumé, ce n’est pas un comportement normal du système digestif.

Cette perméabilité cause de nombreux troubles comme des migraines, troubles digestifs, fatigue, dépression.. Mais peut aussi être à l’origine de maladies bien plus graves car les aliments mal digérés peuvent passer dans l’organisme.

De mon côté, ma perte de poids est due à une mauvaise absorption des bons nutriments et aliments ainsi qu’un enchaînement de crises intestinales faisant office de vidanges régulières et douloureuses. Impossible de garder des forces. En plus, ma pratique sportive n’a pas été d’une grande aise au final mais j’ai mis du temps à m’en rendre compte. J’ai aussi développé des intolérances du jour au lendemain comme le poisson cru.

Pour résumer, je pesais 54kg en octobre dernier et je fais 49kg aujourd’hui sans rien avoir changé à mon alimentation et sans avoir accentué ma pratique sportive. Cela aurait pu s’expliquer si j’avais intensifié mes entraînements, mais ça n’a pas été le cas.

flat lay photography of three tray of foods

Photo de Ella Olsson sur Pexels.com

Et les solutions?

Le plus souvent, c’est l’alimentation qui est remise en cause. Attention, on n’est pas en train de vous dire que vous êtes intolérant à tel ou tel aliment. C’est plutôt que votre système digestif n’est plus en capacité à absorber et digérer tel ou tel aliment.

Tout comme pour une blessure, on donne un traitement mais on immobilise ou évite de toucher à la blessure. Dans le cas d’un intestin poreux, on va forcément procéder à un régime d’éviction pour permettre à l’intestin de cicatriser et d’aller mieux. Par contre, il faut bien avoir conscience que si le problème principal c’est l’alimentation, alors il faudra quand même penser à changer un peu son mode de consommation.

Pour ma part, je dois supprimer le lactose et réduire le gluten pour laisser le temps à mon intestin de souffler un peu.

Ensuite, il faut être dans de bonnes conditions, c’est à dire non soumis au stress. Le stress est un poison qui sécrète de l’acide et foutre en l’air l’équilibre acido-basique du corps. N’hésitez pas donc à vous poser la question. En général, quand les intestins font bobo, c’est qu’une source de stress ou d’angoisse n’est pas loin non plus.

D’une manière générale, si le corps envoie une alerte plus ou moins forte, il faut savoir l’écouter et la comprendre. Ce n’est pas hasard.

Les bonnes pratiques

Attention, âmes sensibles s’abstenir.

La meilleure manière pour mener à bien cette mission et d’analyser et d’écouter ce que le corps a à dire.

Aussi, pour bien comprendre, le mieux est de noter ce que vous mangez et dans les jours qui suivent, noter les réactions du transit. C’est ce qui m’a permis de comprendre que j’avais un souci avec le poisson cru car le saumon m’a fait deux fois de grosses frayeurs. Et je fais ça avec ce que je mange. Au moins, on commence à avoir des pistes sérieuses.

Pour le reste, il ne faut pas hésiter aussi à observer la qualité des selles. Je sais, ce n’est pas l’activité la plus sympa du monde mais elles ont beaucoup à raconter.

Maintenant, vous pouvez m’appeler Madame Caca 🙂

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s