Le sommeil des grands et des petits

Depuis quelques temps, je remarque que malgré le fait que je dorme plutôt bien et suffisamment, j’arrive encore à me sentir fatiguée au réveil. Sans parler de ma tête qui parle d’elle même. Aussi, j’ai l’impression que mon sommeil n’est pas tant réparateur que cela. Analyse de mon sommeil pour bien comprendre ce qui se passe quand je dors.

Le sujet avait déjà été abordé dans le blog des Trois nenettes en basket par Justine qui expliquait l’importance du sommeil chez le sportif. Aujourd’hui, je vais tenter d’aller au delà du cadre pour sportif pour vous expliquer comment fonctionne notre sommeil.

Les différents types de sommeil

Quand vous dormez bien toute une nuit, vous allez dire que vous avez dormi profondément et c’est le sentiment qui en ressort. Sachez cependant que le sommeil est un enchaînement de cycles de types de sommeils biens distincts : le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

cat sleeping

Photo de Fabricio Trujillo sur Pexels.com

Le sommeil lent contient deux phases : le sommeil lent léger (contient l’endormissement et le moment où vous dormez mais pas au point de ne pas être réveillé si on vous sollicite) et le sommet lent profond (vous dormez et il est difficile de vous réveiller).

Le sommeil paradoxal est caractérisé par la phase où les rêves se produisent. En conséquence, l’activité cérébrale est plus intense à ce moment là. Cette phase est très courte au final et laisse place au sommeil lent quand elle est terminée.

La répartition du sommeil dans la nuit

5% pour l’endormissement : il ne doit dépasser 15/20 minutes

55% pour le sommeil lent léger

20% pour le sommeil profond

20% pour le sommeil paradoxal

Si vous mettez du temps à vous endormir, c’est déjà mal lancé. Et au final, on se rend compte que le sommeil profond ne représente qu’une petite partie du sommeil de manière générale.

En conséquence, vous pouvez dormir 9 ou 10 heures et vous sentir complètement claqué au réveil. Cela signifie que votre sommeil n’a pas été si profond que cela. En somme, vous vous êtes peu reposés.

Vous pouvez aussi dormir trop. Dormir trop signifie que vous pouvez commencer un nouveau cycle de sommeil, ce qui n’est pas forcément bon non plus car vous allez être dans le pâté pendant un bon moment.

J’ai une montre qui me permet d’analyser mon sommeil et j’ai été surprise la première fois : au final j’ai très peu de sommeil profond. Ceci expliquerait mon état le matin au réveil avec pour seule remarque : vivement ce soir que je me couche.

apartment bed carpet chair

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Les petites astuces pour bien dormir
  • Ne pas se mettre au lit trop tôt : pour regarder la télé par exemple. Le cerveau doit faire la différence entre le moment d’aller dormir et le moment de se poser à proprement parler. Je suis très mauvaise élève puisque j’adore regarder la télé au lit
  • Évitez justement de vous endormir devant la télé. Le genre de truc qui ne m’arrive jamais mais je sais que mon conjoint est un habitué. La télé reste quand même un excitant
  • Évitez les aliments difficiles à digérer ou les excitants type caféine et théine
Le sommeil chez les bébés

A priori, il y a une réelle explication génétique au sommeil des enfants. Si les parents dorment beaucoup, en général, les enfants sont plus ou moins pareil. Chez nous, il s’avère que je suis une grosse dormeuse et que Clarysse semble prendre le même chemin que moi !

Quand un enfant dort, c’est pendant ce laps de temps qu’il sécrète son hormone de croissance. Il a donc besoin de temps pour grandir et pour construire aussi ses anticorps.

Le sommeil du bébé évolue considérablement au cours de la première année :

  • de 0 à 3 mois : dans la majorité des cas, le bébé reste éveillé 2 à 3 heures par jour (il mange et dort et mange et dort)
  • de 3 à 6 mois : il dort en général 14 à 16 heures par jour (il commence à faire ses nuits, fait une sieste le matin, l’après midi et le soir)
  • de 6 à 12 mois : il dort en général 13 à 15 heures par jour (à cet âge, ils peuvent parfois arrêter de faire la sieste le soir).

Mais ceci ne sont que des moyennes car tous les enfants sont très différents.

Aujourd’hui, à 17 mois, Clarysse fait des nuits complètes ainsi qu’une sieste de 1h30 à 2 heures l’après midi ce qui lui fait environ 13 heures de sommeil par jour.

Et alors, il fait quand ses nuits?
toddler sleeping while sucking pacifier

Photo de John Finkelstein sur Pexels.com

Le plus souvent, pour jauger la santé des parents, on leur demande, « bon alors il fait ses nuits? ». La question qui tue parfois. Tous les enfants sont différents, il n’y a pas de vrai règles je pense. Mais les études disent qu’un enfant est prêt vers 5/6 mois pour la routine du dodo. Clarysse a commencé à faire ses nuits 2 jours avant ma reprise au travail donc à 3 mois. Mais après, c’était quand même un peu incertain toujours.

Aujourd’hui, elle a un sommeil de marmotte.

Et pour les astuces pour qu’ils fassent leur nuit, même punition. Chaque enfant a sa propre émotivité et ses propres besoins. Certains ont besoin d’une histoire ou de prolonger le lien alors que d’autres non.

Je prends toujours mon exemple car j’avais mis en place beaucoup de rituels autour de couché en rendant la chose détendue et drôle. Au final, on a jamais vraiment tenu ce rituel car Clarysse est un bébé qui veut être tranquille au lit le soir. Quand on commence une histoire, elle a déjà balancé le livre au bout de 3 pages. Et quand je la mets au lit, elle me dit au revoir. Alors je quitte la pièce et je reviens plus tard, quand elle est endormie pour voir si tout va bien.

Après tout ça, on irait bien au lit non?

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s