Bilan 2018 et routine sportive

2018 touche bientôt à sa fin. 2018 a été pour moi l’année de reprise à proprement parlé même si tout s’est fait de manière progressive. C’est le mot qu’il faut garder en tête. Ne pas se brusquer. Ne pas penser que tout va revenir comme cela d’un coup d’un seul.

L’appel des statistiques

On a beau dire, observer les chiffres c’est quand même intéressant. Mais, je regarde les chiffres que je veux regarder. Cette année, j’ai peu regardé la quantité en elle même mais plutôt la répartition des entraînements.

1er constat : le vélo a sa place dans ma routine sportive

C’était pas gagné car pratiquer du vélo implique d’avoir un peu plus de temps qu’un simple running. De l’habillage à la préparation du vélo, le timing nécessaire n’est pas le même. Sans parler de la durée de la sortie qui doit excéder un certain temps pour être efficace.

De plus, qui dit nouvelle discipline dit apprentissage. Au début, j’en ai vraiment bavé et je peux vous dire que quand je posais le vélo, je ne voulais plus en entendre parler. Il a fallu faire des ajustements et trouver les bonnes tenues pour apprécier la pratique.

2ème constat : je cours moins qu’avant 

36798523_10155656861380036_8132271363793616896_n

En 2016, j’avais chatouillé la barre des 1000 km à l’année alors que cette année, j’en ai fait la moitié moins pour des résultats hyper encourageants.

En 2016, j’avais bossé plus dur pour maintenir des chronos en dessous de 50 minutes mais cela avait été assez complexe. Mon meilleur chrono sur 10 avait été de 51m23s. Et la fin d’année avait été assez cocace en terminant ma saison sur le semi de Rennes en 2heures soit 7 min de plus que ce que j’avais fait à Nantes en avril 2016.

Aussi, j’ai vraiment compris que le volume n’a pas finalement tant d’importance que ça. Car en m’entraînant deux fois moins sur cette discipline, je retrouve des chronos d’avant.

Et à noter que je n’ai pas été blessée de l’année.

Mes courses de 2018

21 janvier 2018 : Les métropolitaines de Saint-Grégoire – 7,5km / 39m36s
25 février 2018 : La thoréfoléenne – 7,5km / 40m42s
17 mars 2018 : La nocturne Virgin Radio – 10km / 55m41s
22 avril 2018 : Rennes Urban Trail – 14,75km / 1h52m23s
13 mai 2018 : Les foulées de Noyal – 10km / 54m16s
8 juin 2018 : Elle et Lui – 10km/ 54m23s
7 juillet 2018 : Urban Trail de Chateaugiron – 10km / 59m27s
13 juillet 2018 : Foulées Ercéennes – 10km / 59m47s
30 septembre 2018 : Duathlon de Saint Sulpice La foret – 27m11s/59m/21m12s
28 octobre 2018 : Relai du marathon vert de Rennes – 9,68km / 51m49s
28 novembre 2018 : Les 10km de Chantepie : 10km / 53m13s

De manière générale, j’ai bien choisi mes courses et je suis vraiment ravie de cette saison. L’été a été plus difficile avec la chaleur. Je crois qu’on a souffert à quasiment toutes les courses entre le mois de juin et juillet.

J’ai pensé mon année en ayant toujours en ligne de mire le duathlon en septembre 2018. Ce qui m’a manqué sur cette épreuve, c’est la qualité à vélo car côté course à pied j’étais à l’aise.

43223456_10155861871615036_6888032412022865920_n

Ma petite routine

C’est toujours compliqué d’instaurer une routine sportive quand on aimerait profiter encore plus de son cocon familial. Il n’y a pas un moment où je n’ai pas culpabilisé de sortir faire du vélo le dimanche par exemple. Mon cœur reste quand même un cœur de maman.

Aussi, j’ai essayé de ne pas abuser et de sortir qu’un dimanche sur deux à vélo. Même si j’ai bien conscience qu’il en faudra plus pour progresser.

Concernant la course à pied, j’ai amorcé en fin d’année un peu plus de sérieux sur la réalisation de mes entraînements et surtout j’ai appris à courir plus doucement sur mes footings classiques. Cette pratique liée à la pratique du vélo a vraiment payé en terme d’aisance.

Je pense aussi de plus en plus à mon capital santé et au fait que j’ai déjà eu un bébé et que mon corps a forcément pris un petit coup. C’est donc tout à fait volontaire si je n’ai pas remis le pied à l’étrier aussi fort en course à pied.

Enfin, concernant mes habitudes, je m’entraîne 2 à 3 fois par semaine. Plus serait difficile par manque de temps. Il faut encore que j’incorpore la natation.

Mes petits conseils

37087773_2153242981611323_8543307074119925760_o

Ce que cette année m’a appris c’est que la quantité des entraînements ne fait pas tout. Et qu’avant j’ai surement mis mon corps en surmenage. Le fait d’être maman m’a calmé on va dire car j’ai toujours un œil sur ce qui va se passer après une épreuve ou une course. Je ne peux plus me permettre d’être HS et de faire la sieste après. D’une manière générale, mes phases de récupération sont plus courtes et plus difficiles.

Alors c’est vrai, j’ai toujours le frein à main, quelque part. Mais c’est le prix à payer pour tout concilier et profiter de chaque moment. Mon corps de jeune maman m’a encore parlé cette année. Je n’ai pas non plus été épargnée par des restes tels que la sciatique ou encoure des douleurs à la symphise pubienne.

Pour 2019, vous l’aurez compris, sous les couleurs du noir et rose, je vais encore me fixer de nouveaux défis ! 

 

Une réflexion sur “Bilan 2018 et routine sportive

  1. alinetterunnette dit :

    oh oui je te comprends, le vélo ça prend plus de temps que la course. et puis il y a le matos aussi. j’avais commencé à m’y mettre, et je pense comme toi que ça prendra plus de place dans ma reprise l’année prochaine. A réserver aux week end pour d’évidents considérations logistiques mais quand même, quel plaisir de sillonner les routes 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s