Des suites de couches jusqu’à la reprise d’une vie presque normale

Ça y est, vous avez donné naissance à votre enfant et pour certaines, à votre premier enfant. Le temps des changements est donc arrivé. A commencer par vos changements personnels. On parle souvent de son nouveau rôle de maman mais pas assez de son nouveau corps de maman ou de son nouvel esprit où se bousculent pas mal de questions.

La période dite post partum

On définit comme post-partum, la période qui suit l’accouchement et court jusqu’au retour de couches. Vous l’aurez compris, cette période n’est pas la même selon les femmes puisque le retour de couche peut varier. Le retour de couches, c’est les premières règles après l’accouchement à ne pas confondre avec le sang que vous allez perdre directement après.

Si vous n’allaitez pas, il est prévu dans les 6 à 8 huit semaines après accouchement. Si vous allaitez, la prolactine sécrétée pendant la tétée va bloquer l’ovulation.

Par contre, ce n’est pas parce que vous allaitez que vous ne devez pas prendre de contraception ou que vous êtes protégée d’une éventuelle grossesse. Idem, si vous n’allaitez pas. Vous allez potentiellement avoir une période de répit entre la fin de vos saignements d’après accouchement et votre retour de couches. Et c’est là qu’il faudra faire attention si vous reprenez de l’activité !

IMG_5656

Il ne faut pas avoir peur de ce genre de choses, c’est très pratique !

Le baby blues vous dites?

Ou la déprime post-natale. Quelle merveilleuse appellation, on adore ! On vient d’avoir un bébé et on a tout le bonheur sous nos yeux, mais non, on déprime. Fascinant non?

C’est encore la faute aux hormones qui jouent au yo-yo ! C’est la chute brutale et ça nous chamboule. Mais comme pour tout, c’est différent chez toutes les femmes. Personnellement, j’ai très peu pleuré et quand ça m’est arrivé, ça a duré une après-midi en voulant vider le lave-vaisselle. Inconsolable !

Au delà des variations hormonales, plein de facteurs viennent rentrer dans cet état un peu particulier. La fatigue commence à s’installer un peu aussi. Et, une fois chez vous, vous avez pu aussi constater les modifications physiques.

Mon nouveau corps

A l’hôpital je n’avais pas la possibilité d’inspecter la machine car les miroirs étaient en hauteur hormis dans l’ascenseur. Mais moi, je voulais tout voir. En rentrant, un de mes premiers réflexes a été de me regarder dans un miroir de plain pied. Mais pas d’une manière critique ou négative mais plutôt dans l’observation pour comprendre.

IMG_5700

J+1 Post accouchement

Flasque était le bon mot. Cuisses, ventre, bras tout y est passé. Seins énormes comparés à ce que j’avais avant. Mais je n’ai pas porté un regard mauvais sur mon corps. Après tout, on venait de vivre 9 mois de changements assez importants et il ne fallait pas s’attendre à ce que tout rentre dans l’ordre aussi sec.

Je pense que la priorité quand on vient d’avoir un bébé c’est de trouver un équilibre dans la gestion du quotidien et d’avoir la forme. Le manque de sommeil c’est suffisamment dur au début pour s’infliger encore des choses. On va dire que le corps peut attendre encore un peu avant qu’on s’occupe de lui. Par contre, vous n’êtes pas obligée de rester en mode patapouf non plus. Il faut prendre l’air, marcher et marcher c’est déjà redonner aux muscles du corps un peu de boulot.

Aussi, focalisez-vous sur les bonnes choses. Personnellement, je me suis faite un brushing car c’était impossible pendant la grossesse tellement j’avais mal aux cotes à la fin. Et punaise, j’étais heureuse de pouvoir voir que j’avais des cheveux magnifiques.

En fait, j’étais tellement heureuse de retrouver une certaine mobilité !

Et les jours qui suivent

On essaye de trouver un rythme tant bien que mal entre l’allaitement, les biberons, les changements de couches et les soins divers. Mais on essaye de ne pas s’oublier. Même si, sur le papier c’est facile à dire. Au début, je faisais comme beaucoup, je profitais des temps mort pour donner des nouvelles, passer 2/3 coups de fils, apporter mon soutien à la maison et puis au bout de 2/3 semaines comme ça, je tombais de sommeil dans le canapé !

IMG_0118

J’avais officiellement disparue de la circulation ! Trop naze ! Et j’ai eu aussi mes coups de craquage. Je gère très mal la fatigue. Je ne peux pas être pire que quand je suis fatiguée. Alors je vous laisse imaginer mon état par moment.

Concernant bébé, on a essayé d’être au maximum à l’écoute des maux du quotidien d’un bébé. Le plus dur a été les coliques. On a tout essayé, en vain, jusqu’à la laisser dans les bras chauds d’amis qui ont des pouvoirs particuliers (ils se reconnaîtront). Et on a plus jamais été embêtés …

Il faut juste avoir la foi et la force de passer outre et de ne pas paniquer. Ce n’est pas qu’un long fleuve tranquille le post-partum. Sans penser au fait que votre conjoint voudra aussi vous retrouver !

Même si on ne veut parler que du positif pour ne pas effrayer les futures mamans, je pense que les trois premières semaines après la naissance de Clarysse ont été les plus perturbantes de toute ma vie. Et aussi les plus éprouvantes. Une fois que le rythme est posé, les choses vont de mieux en mieux. Dans tous les cas, il faut positiver 🙂 !

 

 

 

Une réflexion sur “Des suites de couches jusqu’à la reprise d’une vie presque normale

  1. Elodie Tahiti dit :

    Cela me rapelle des souvenirs. Mon fils a bientôt 8 mois et commence à peine a faire ses nuits. Les premières semaines après l’accouchement sont éprouvantes mais l’instinct maternelle fait qu’on s’accroche et qu’on y arrive. Après faut pas hésiter à demander de l’aide , à la famille ou aux amis proches si vraiment on en peut plus. On leur demande de venir un après midi par exemple, garder bébé pour pouvoir faire une grosse sieste 😁, ou aller se faire un brushing c’est une bonne idée aussi pour se détendre

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s