Votre projet de naissance

Quand vous attendez un bébé, le choix de la manière dont votre bébé va naître ainsi que les conditions de votre accouchement, sont des choses auxquelles il faut penser avant d’arriver le jour J. Vous allez donc entendre parler d’un projet de naissance. Pour ma part, j’ai décidé de l’écrire. C’est ma manière à moi d’imprégner mes idées. Focus sur ce que vous devez et pouvez mettre dedans.

Pourquoi écrire un projet de naissance

Un projet de naissance est un projet très personnel. C’est le moment où, quand vous êtes enceinte, vous vous posez pour mettre vos idées au clair sur vos projets le jour J et après.

C’est une sorte de « cahier des charges » où vous écrivez tout ce qui peut vous passer par la tête. Le fait d’écrire ancre vos souhaits et c’est surtout un bon moyen de communication. C’est un bon relais de prise de décision par le papa si vous n’êtes pas en état de parler ou d’échanger. C’est un bon moyen pour communiquer avec les équipes sur place.

J’ai du l’écrire 1 mois et demi avant l’accouchement et je l’ai présenté à la sage femme lors de mon dernier rendez-vous à la maternité pour le valider puis je l’ai donné le jour J. Comme on voulait garder un beau souvenir de cela, je l’ai fait mettre en page par ma copine Elsa et nous l’avons fait imprimer.

Ainsi et c’était assez drôle mais quand on est arrivé à la maternité le jour J, on a donné de la lecture à l’équipe en place et elles ont trouvé ça super sympa.

Ecrivez tous vos souhaits

Quand j’ai écris mon projet de naissance, j’ai gardé tout au long du récit, la nécessité de prendre des décisions pour le bébé. Le but étant bien sur que tout se passe bien pour bébé et pour maman.

Ne vous mettez pas de freins dans un premier temps. Mais gardez toujours un plan B au cas où.

Ayez en tête que tout ne pourra pas être possible. Prenez aussi la température avant du lieu où vous allez accoucher.

IMG_4507

Un exemple de projet

La projet sera lu par l’équipe qui va vous encadrer à partir du 8ème mois. Il doit donc être clair et concis. Nous avions choisi de la partager en plusieurs items.

Qui sommes-nous? 

Vous présentez, dire qui vous êtes, vos passions, le chemin parcouru dans cette grossesse. Ça en dit long sur vous et ça peut permettre aux équipes d’adapter la manière dont elles vont s’occuper de vous. On a toutes un vécu différent et c’est bien d’en parler.

Souhaits d’accouchement

Présenter les grandes lignes sur vos souhaits d’accouchement (voie basse, accouchement naturel, implication du papa). Parlez-en ouvertement !

Arrivée à la maternité

Comment vous souhaitez être accueillis par exemple, être toujours avec votre conjoint, être libre de vos déplacements, avoir une salle spécifique si la structure qui vous accueille en possède une.

Le déroulement du travail

C’est à ce moment là qu’intervient la question de la pose la péridurale ou pas. Personnellement, j’avais demandé à ce que mon conjoint puisse rester dans la pièce et cela a été possible. J’avais aussi demandé à ne pas avoir le monitoring sous les yeux et ne pas avoir de bruit de machine. A aucun moment je n’ai eu les yeux sur le monitoring. J’avais aussi demander à ne pas voir l’heure. Pour le coup l’horloge était dans mon dos. Je voulais juste vivre le moment, là. On avait également pu mettre de la musique.

Vous pouvez, par exemple, demandez à ce que le travail se fasse naturellement et qu’on ne perce pas la poche si vous n’avez pas perdu les eaux.

Pensez à tous ces petits détails qui peuvent vous sembler important avant la délivrance.

IMG_5618

Accouchement

Vos choix d’accouchement plus en détails : La position que vous voulez adopter, l’implication du papa pendant la poussée et la délivrance… C’est à dire que vous devez posé toutes les options possibles.

Par exemple, Teddy et moi avions longuement parlé de son implication pendant la délivrance. Comme c’était assez abstrait encore pour lui, il m’a toujours dit qu’il verrait le jour J comment il se sent. J’ai donc bien mentionné dans le projet que nous souhaitions pratiquer un accouchement à 4 mains seulement si Teddy se sentait de le faire sur le coup. L’équipe s’est complètement adapté à la situation.

En somme, vous devez penser à tout autour de l’accouchement en lui même. Parler aussi de la tété de bienvenue et de votre positionnement par rapport à l’allaitement.

Certains hôpitaux sont pro allaitement et peuvent parfois forcer la main. Si ce n’est pas votre souhait, ne les laissez pas choisir pour vous ! Il n’y a pas de honte à ne pas vouloir allaiter.

Vous l’aurez compris, votre projet vous appartient. L’écrire c’est y penser et le préparer.

Voici un extrait du mien :

09-11-2018 09-56-07

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s