Enfants et Réseaux Sociaux

Qu’on arrive sur les réseaux sociaux ou alors qu’on devienne maman alors qu’on a déjà un compte, la question de l’exposition des enfants sur les réseaux est souvent soulevée. Je tiens à préciser par avance que cet article traite de MA vision des choses sur le sujet et n’a aucune vocation à juger ou critiquer. Mettre la bouille de nos bambins n’est pas anodin mais il faut avoir conscience des implications.

Protéger le visage de nos enfants

Je ne suis pas contre le fait de voir des visages de bébé ou d’enfants sur les sociaux. Je suis la première à aimer voir les bouilles des uns et des autres et j’adore les voir évoluer. Il ne faut pas cependant que les profils deviennent des vrais journaux de bords de bébé. Bébé en train de faire caca, bébé en train de dormir, la vie de bébé sous toutes ses coutures.

IMG_5095

Crédit Photo : Elsa Roussillat Photographie

En somme, vous n’existez plus et bébé devient le centre de toute préoccupation. Seulement, bébé n’a encore pas grand chose à raconter lui même. C’est plutôt votre vision au travers du visage de bébé. Sans parler des enfants qui ont déjà leur compte Instagram avant même d’être nés. Sans langue de bois, on sait bien que c’est pour faire du business, les marques en raffolent et le business du bébé est un marché florissant.

N’oublions pas, enfin, que les réseaux sociaux restent un endroit où l’insécurité des données est importante malgré toute la bonne volonté de la loi RGPD. Personne n’est à l’abri d’une mauvaise utilisation d’une photo.

Faites un essai, tapez votre nom sur Google™ et vous serez étonnés.

Le choix du secret

En ce qui nous concerne, et c’est plus le choix de Teddy que le mien, nous n’avons pas choisi de dévoiler le visage de Clarysse. Je respecte entièrement la décision de Teddy, je trouve qu’elle est saine et s’il n’avait pas fait ce choix, je ne sais pas si j’aurais réussi à être raisonnable.

J’entends par là que je me demande si je n’aurais pas arrosé les réseaux de photo de Clarysse. Et au final, c’est malsain. On a donc dévoilé ses petits pieds, quelques détails mais pas son visage en entier. Et je pense qu’elle ne nous en voudra pas. En ce sens, elle n’a pas de réelle identité.

Aussi, nous pensons que nos familles n’aimeraient pas voir des photos de Clarysse sur les réseaux. Nous gardons une certaine exclusivité sur les moments que nous avons avec elle et transmettons beaucoup de photos en privé.

20883403_10154869054835036_802887854_o

Crédit Photo : Elsa Roussillat Photographie

Qu’en dit la presse?

Vous avez déjà entendu parler de cette histoire où enfant porte plainte contre ses parents pour avoir divulgué des photos de lui sur les réseaux?

Par défaut, le droit à l’image d’un enfant est détenu par son représentant légal ce qui signifie qu’un parent aurait presque tous les droits concernant l’image de son enfant.Les allemands viennent de lancer une campagne « mon visage-mes droits » visant à sensibiliser les parents sur le respect de la vie privée des enfants, qui, n’ont pas donné leur accord. ( Bientôt la fin des photos de nos enfants sur Internet?).

Il semblerait donc que les mœurs aillent en ce sens. Mais la France reste encore bien loin de tout cela puisque 1/5 des enfants nés après 2015 ont déjà une identité numérique avant même de naître. Chouette 🙂

Aussi, vous remarquerez que les photos représentant nos chers bambins sont beaucoup plus récompensées en like que de simples photos. Normal? On assiste donc à une course à une reconnaissance numérique au travers de nos enfants.

Et vous, vous en pensez quoi?

5 réflexions sur “Enfants et Réseaux Sociaux

  1. Lô Des dit :

    La question s’est posée quelques jours avant la naissance de notre fille, bizarrement son père et moi n’en avions pas parlé plus tôt. Lui était pour partager quelques photos montrant son visage de temps en temps, pour moi penser à l’exposer alors qu’elle n’était pas encore née était assez irréaliste. Au final je ne publie pas de photo de son visage, je ne veux pas et quelque part je ne peux pas, je trouve cela trop intime. Et son père m’a suivi tout naturellement dans cette décision. En effet chacun fait comme il veut mais je me demande toujours comment les enfants surexposés sur les réseaux par leurs parents le vivront quand ils comprendront…

    J'aime

  2. PaulineElleAime dit :

    Hellooo
    Un sujet intéressant surtout en ce moment. Je suis pleinement d’accord avec ton point de vue 😊 surtout ces comptes Instagram dédiés à un bébé qui n’a rien demandé et pour seulement faire du business. J’aime bien votre idée de ne montrer que des morceaux et ainsi garder le reste pour le privé. On voit bien que votre puce a grandi, le reste, c’est pour vous.
    Je ne suis pas encore maman mais je pense fonctionner de la même façon pour préserver l’enfant.

    J'aime

  3. Trochet dit :

    Hello!
    Je n’ai pour le moment pas d’enfant mais je rejoins l’avis général.
    Selon moi, il faut préserver l’identité et l’innocence de son enfant des réseaux sociaux. Ils auront tout le loisir plus tard de le faire s’ils le veulent. Une photo de temps en temps, ce n’est rien mais autant les garder à l’écart le plus possible.
    Et les petits comptes IG qui se servent de leurs petits bouts comme un produit marketing, afin d’attirer des marques, je ne ferai pas de commentaire.
    Bon chance pour ton blog !
    Bisous à Teddy et toi.

    J'aime

  4. alinetterunnette dit :

    Merci pour cet article!
    Ici j’ai commencé avec une série #babyincognito, où je dévoilais des instants de vie mais sans jamais montrer son visage. J’ai montré sa bouille exceptionnellement, tous les 100 abonnés (quelle drôle d’idée ceci dit ^^).
    Un peu plu de souplesse en grandissant (il a 3 ans et demi), sa bouille est trop craquante, mais il est quand même le plus souvent de dos ou au loin (elles sont si belles ces photos de mon petit bonhomme au loin sur un chemin…je pourrais en faire une série). Et je suis peut être moins vigilante sur les stories, sûrement lié au côté éphémère, même si je sais bien que tout ce qui est mis en ligne l’est pour l’éternité… Bref, on apprends en marchant, et je me pose systématiquement la question,alors je me dis que c’est déjà bon signe 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s